Une oeuvre qui s’appelle Nymphéas pause déluge 2. Je crois que le titre est déjà assez évocateur de ce qui peut se passer. L’idée c’était aussi de rendre quelque part hommage à claude monet qui se trouve là à l’orangerie avec ses magnifiques peintures.

J’allais non pas peindre un tableau de Monet mais essayer de repenser et de penser à partir de ce que Monet voyait à Giverny dans ces bassins.

Pour un artiste c’est un peu un rêve étrange pas en avoir qu’on m’offre une toile de 3200 mètres carrés, un plan d’eau pendant la fiac donc là le franchement Jennifer m’a fait un beau cadeau malgré ma galerie aussi, Ceysson & Bénétière, mon fils qui m’a aidé et Thierry Chiapparelli et toute l’équipe de la galerie Ceysson & Bénétière qui a été formidable… c’est pas de la pub c’est la vérité

Pin It on Pinterest

Share This
// **** MET A JOUR LES UPDATES AUTOMATIQUEMENT **** // add_filter( 'auto_update_plugin', '__return_true' ); add_filter( 'auto_update_theme', '__return_true' );